Sival

Mot du Président

Eu (Seine-Maritime), le 23 novembre 2020


Chers Actionnaires et Collègues,

Permettez-moi de vous adresser, à travers ces quelques lignes, l’état d’avancement du projet de restructuration de la société Sival.


Commençons par l’année 2019.

Comme les chiffres le démontrent, elle ne s’est pas passée comme prévu.

Les ventes dans le domaine du ferroviaire ont baissé de l’ordre de 12% et celles de l’automobile de plus de 22%.

L’aéronautique est restée stable sur la 1ere monte mais avec une baisse des produits utiles à la rechange (-5%).

Est-ce à dire qu’il y avait des signes prémonitoires de crises sectorielles,… il n’y a qu’un pas que je n’oserais franchir à ce stade.

Ceci étant, nous n’avons pu anticiper ces baisses sectorielles suffisamment en amont pour les compenser.

Les simples marchés militaires en hausse (+4%) n’ont pas suffit à combler les écarts enregistrés sur les autres marchés.

L’année 2019 s’achève donc avec une perte d’exploitation de l’ordre de 10% avant consolidation avec Aluko.


Pour autant, en 2019, nous avons poursuivi notre création de valeur et de différentiation des processus mis en œuvre chez Sival.

Le développement de processus à plus forte valeur ajoutée, à travers la mise en œuvre de capacité de production de grosses pièces, en fonderie coquille s’est poursuivi. Les applications militaires que nous développons depuis près de 12 mois vont entrer en série tout prochainement sur base de ces nouveaux processus.

L’organisation n’a eu de cesse de se simplifier avec le départ de plus de 10 personnes non remplacées à la faveur de transfert de fabrication sur l’amont du processus vers la filiale Hongroise.

Les investissements pour plus de 4% du CA ont été réalisés pour renforcer notre présence dans le milieu aéronautique et obtenir des normes à fort contenu technologique.

Le rattachement de la filiale Hongroise à Sival et l’opération d’ouverture de capital visaient à préparer une année 2020 qui s’annonçait comme exceptionnelle, saluant le renouveau de cette entreprise.

C’est dans ces conditions que nous avons donc abordé l’année 2020, en pleine confiance.


Après deux mois d’exploitation positive, soulignant notre redressement, la crise Covid est arrivée.

Il n’en fallait pas plus pour mettre l’entreprise en très grande difficulté.

C’est la raison pour laquelle nous avons préféré reporter notre assemblée générale afférente l'exercice 2019 au 8 décembre 2020.

Nous voulions être certains que la crise, nonobstant nos difficultés et l’absence d’aides Gouvernementales particulières pour nous aider à la traverser, soit principalement derrière nous, nous redonnant confiance en l’avenir et sur les marchés prospectés.



2021 sera donc l’année où nous retrouverons des perspectives encourageantes sur l’activité opérationnelle et le rendement de Sival.

Elle sera donc ce que 2020 aurait du être.

Notre recentrage sur des pièces à plus forte valeur ajoutée, les développements de nouveaux portefeuilles clients, le maintien des compétences et la recherche d’efficience sont des actions que nous avons poursuivies en 2020.

Ces efforts vont porter leurs fruits en 2021 avec un carnet de commandes en forte hausse, dont 70% sont aujourd’hui confirmés.

C’est avec ces perspectives encourageantes, en dépit d’une crise sanitaire majeure, que Sival aborde 2021.


Nous vous remercions de votre confiance et espérons avoir le plaisir de bientôt vous retrouver.


Bien Sincèrement
Lionel VICQ,
Président-Directeur général


Consultez notre site : https://www.sival-group.com/informations-financieres.php;